top of page
Rechercher
  • Joanan Segura

4 conseils pour une vente


La vente d’un bien immobilier ne se fait pas par hasard. Elle résulte d’un projet (déménagement, impératifs familiaux, achat d’un nouveau bien, besoin de trésorerie…) c’est pourquoi, dans un environnement concurrentiel, il faut mettre toutes les chances de son côté.


Dans cet article, je n'aborderai pas l'estimation du prix de vente, ni l’intérêt de passer par une agence immobilière. Je vous donnerai juste 4 conseils pour vous démarquer et maximiser les chances de vendre votre bien.


1- Les visites

Si vous vous occupez vous-même de la vente, vous allez devoir organiser les visites. Si vous avez plusieurs visites à prévoir, n'hésitez pas à organiser des visites groupées, cela pourra peut-être motiver un acquéreur indécis, qui se rendra compte qu'il n'est pas le seul à s'intéresser à votre bien.

Avant les visites, assurez-vous que votre logement est propre, rangé et désencombré si nécessaire, pour que les visiteurs puissent se rendre compte de l'espace, de la luminosité et ainsi se projeter plus facilement. Durant les visites, mettez en avant les point forts de votre bien (superficies, localisation, luminosité, état...) sans trop en faire et répondez aux questions des visiteurs sans détours. N'hésitez pas à aborder certains points négatifs du bien, si ces derniers sont importants, comme par exemple la fosse septique qui n'est pas aux normes. Cela montera aux visiteurs que vous "connaissez" votre bien et que vous n'essayez pas de les "arnaquer".

 

Astuce : Vous pouvez préparer vos visites. Apprenez par cœur ou faite vous une petite fiche avec les informations susceptibles d'être demandées par les visiteurs : superficies, date de construction, type d'assainissement, combles isolés ou pas, montant des charges de copropriétés, ... pour ne pas être pris au dépourvu quand "la question" arrivera.

 

2- Les travaux


Le marché immobilier Guyanais est très concurrentiel, de nombreux biens sont à vendre, mais sauf exceptions, les biens sont laissés dans un "état d'usage", qu'ils soient vides ou occupés.

Pour vous démarquer, n'hésitez pas à rafraichir les peintures (ou passez un coup de karcher), à entretenir le jardin, à raccrocher les gouttières ou encore à récurer la terrasse extérieure. Lors des visites, c'est l'aspect esthétique du bien qui sera perçu avant tout, il est donc important d'envoyer une première information positive à l'éventuel acheteur : mon bien est entretenu!

Dans un logement à vendre, il y a des pièces auxquelles vous devez prêter une attention toute particulière : la cuisine et la(les) salle(s) de bain.

On ne le répétera jamais assez, dans un couple, c'est la femme qui achète et la femme passera certainement beaucoup plus de temps que monsieur dans la cuisine et la salle de bain. Donc, au boulot! Reprenez les joints, changer le miroir et le vieux rideau de douche, pourquoi-pas un coup de peinture et idem pour la cuisine, évitez la graisse collée sous la hotte aspirante ou la porte de placard cassée...

 

Astuce : Il est peut-être plus intéressant d'investir 5 000 € dans des travaux de rafraîchissement que d'avoir à négocier le prix de vente à la baisse de 10 000 € six mois plus tard sur la base d'un devis qu'aura réalisé l'acquéreur...

 

3- Les diagnostics


Je ne reviendrai pas sur les diagnostics obligatoires, mais simplement sur l'intérêt de les réaliser avant d'avoir trouvé un acquéreur.


En effet, sans parler de la perte de temps relative à un diagnostic manquant lors de la signature du compromis ou de l'acte authentique chez le notaire, pouvoir présenter les diagnostics lors de la visite est à votre avantage. Vous allez ainsi pouvoir présenter votre bien dans ses moindres détails et ainsi rassurer les acquéreurs potentiels sur d'éventuels vices cachés.


4- Votre prix plancher


Sans revenir sur l'estimation du prix de vente de votre bien, il est important de se poser la question : jusqu'à quel prix suis-je prêt à descendre?

Nombreux sont les vendeurs qui fixent un prix de vente sans vouloir négocier... le temps passe et plusieurs mois voir années après, ils acceptent une offre d'achat à un prix qu'ils avaient refusé 6 mois auparavant... ARRÊTEZ DE PERDRE DU TEMPS!!!

Réfléchissez à votre prix plancher (n'oubliez pas que votre prix de base doit être en accord avec le prix du marché de votre secteur), en fonction de votre projet et en fonction des impératifs qui vous sont propres.

 

Conseil : A la fin de vos visites, vous pouvez remettre aux visiteurs se disant "intéressés", un petit dossier avec un récapitulatif des éléments importants du bien (prix, superficies, .....).

 

Chaque projet immobilier étant différent, il n'y a pas de méthode miracle pour être assuré de vendre votre bien, mais avec ces quatre éléments, je peux vous assurer que vous allez vous démarquer...



Vous avez un projet immobilier? Parlons-en au 0694 02 14 13

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page